Les Zgorl's 1962- 1963

16 ans Tout seul, mais plus pour longtemps

1962

A l'âge de 16 ans, Les Zgorl's, fût le premier groupe électrifié avec lequel je montai sur une scène . la formule était simple, deux guitares, basse, batterie.
Claude Pavy: Guitare Solo
Jacques Mercier :Guit Rythmique
Regis Boucajay : Guit Basse
Berti Eddy: Batterie

Je ne possedait pas d'ampli, mais Regis qui lui , avait un magnifique "Bassman" Fender , me permettait de me brancher sur la seconde entrée de son superbe ampli (privilège des "guitare rythmique" de l'époque)
La mode était à l'instrumental et nous jouions du "Shadows" . Claude notre soliste, fût pourtant plus exigeant que la moyenne des solistes , car il tînt rapidement à ce que nous ajoutions à notre répertoire :"des morceaux que personne ne jouait" . Ainsi nous jouions une version instrumentale de"Les Feuilles Mortes" (Prevert -Kosma) " La Czardas de Monty," et pas mal de morceaux dont le nom m'échappe aujourd'hui , qui nous sortaient des "Classiques Shadows", et nous permettaient de démontrer un peu d'originalité.

La maman de Regis, était notre manager et faisait de son mieux. Nous répétions au minimum une fois par semaine, dans le salon de la maison familliale de Regis, à Pavillon Sous Bois.

Ce groupe n'est pratiquement jamais sorti de Paris Intra-Muros. Nous avons joué à "La Locomotive", Henri Leproux indique un passage du groupe au "Golf Drouot" dans son livre ( bien que je n'en garde aucun souvenir ). Joués dans bon nombre de "Bals des grandes Ecoles", et passé une saison de trois mois chaque week-End (Samedi soir et Dimanche après-midi),en qualité de "groupe de musique pour jeunes" sur la scène de La Salle Cadet, en alternance avec l'orchestre traditionnel d' Armandino, qui acceuillait déjà Luis Rego comme guitariste.

Après cette saison au "Bal de la salle Cadet", deux des membres du groupe: Berti et Régis, préférèrent quitter, afin que leurs études n'en souffrent plus trop…

Il ne reste de ce tout premier groupe que : Quelques photos , quelques articles dans les rares journaux " jeunes" de l'époque et… Miracle des Miracle… quelques titres sur bande magnétique, enregistrés avec de petits moyens, retrouvé par Regis au fond de son grenier .
Un trésor quoi…Pas musical bien sûr , mais juste, le timide témoignage sonore de nos premiers balbutiements dans ce magnifique monde de la musique.

Jacques Mercier Paris le 23 03 04

Quelques Photos

A la MJC de NeuillyS:Seine

En répétition et sans Claude ( ou bien c'est lui qui prenait la photo)

A la Locomotive

© Copyright Golfdrouot 2000 tous droits reservés