Les Schtroumpfs

Les Schtroumpfs
C’est en début 1960 que le groupe prend forme et se nomme "les Fougas", comme les fameux avions de l’armée française.
Patrick Logelin , est à l’orgue cymbalaire Hofner, qu’il a couplé avec deux chambres d’écho.
Luc Bonnetto à la batterie
Patrice portal: bassiste , autodidacte.
Jacques : chant guitare.
A cette époque il y a des milliers de groupes qui se sont formés aux quatre coins de l’hexagone, les maisons de disques font leur marché, elles organisent comme le Label "Président" des concours. Eté 1962 Président et Télé Monte Carlo organisent dans les studios de TMC à Monaco un concours, le premier prix est l'enregistrement d'un disque chez eux. Chaque concurrent joue un instrumental et chante une chanson. Jacques se souvient que l’instrumental imposé par les organisateurs était "Guitar Boogie"… Les Fougas remportent le concours et le droit d’enregistrer un disque.
Ils se préparent à monter à Paris début 1963 pour enregistrer le premier disque. Arrivé à Paris, ils répètent soit dans les studios de chez Président, soit chez Europasonor. Là, ils recrutent un guitariste franco-américain: Richard Geshner , qui a fait le conservatoire à Cannes. Il a le même âge que ses compagnons et la même culture méditerranéenne.
Les morceaux choisis pour ête enregistrés, sont trois compositions instrumentales de Patrick Logelin : TV d’Antibes, Kamarade, et Along The Croisette,
Jill et Jan, paroliers et compositeurs de Johnny Hallyday, leur compose: Le Temps Des Juke Boxe.
Le directeur artistique de Président leur demande de changer de nom, ils cherchent et une idée leur vient "Les Schtroumpfs".
Comme le nom est déposé, une rencontre est organisée avec Pierre Peyo le dessinateur bruxellois et créateur des Schtroumpfs. Il assiste à une répétition des jeunes cannois et séduit, accepte de leur accorder l’utilisation du nom des Schtroumpfs, sans contre partie. Il sort dans la foulée
"
Les Schtroumpfs Musiciens" qui raconte un peu leur histoire..
Les Schtroumpfs

Les Schtroumpfs restent ensuite à Paris pour jouer dans les boîtes et les clubs et font ainsi la découverte du Golf Drouot où ils jouent et sympathisent avec Henri Leproux qui apprécie leur professionnalisme. Ils jouent aussi au Théâtre de l’Européen, à la même affiche que :
Patrick Samson et les Phéniciens, Hector et Billy Bridge les Mustangs..

. A Paris, Ils se lient avec un marseillais importateur de matériel de musique : ils achètent à prix d’ami amplis: Vox, Ampeg, Fender, un Piano Fender, une Basse Fender, une Guitare Gibson et une batterie Gretsch et en échange, font de la pub pour l’importateur.

Leurs goûts musicaux de l’époque ?
Jacques : nous aimions bien Les Chaussettes Noires, le Spencer Davis Group, le R & B, mais nos groupes culte étaient : Booker T & The MG ainsi que The Markeys.
Luc : Les Beatles ont beaucoup apporté à la musique, nous avons même eu la chance de les voir à L’Olympia.
Coté musiciens Buddy Rich et Gene Krupa sont des maîtres.
Georges Rodi : Ray Charles et ses « héritiers : Otis Reding, Stevie Wonder, ainsi que Joe Cocker, Aretha Franklin, Hendrix, Herbie Hancock, Eddy Louiss et les Beatles. J’ai toujours conservé le goût de leur musique.

" Lors d’un gala à L’Alhambra avec Gene Vincent, Vince Taylor et d' autres, nous avions modifié notre répertoire pour mieux coller à l’auditoire, mais cela provoqua l’ire de notre directeur artistique chez Président, qui voulait que nous jouions ce que nous avions enregistré. Nous avons alors rompu le contrat et en conséquence, payé un dédit ".

"Après une tentative infructueuse chez Barclay, nous sommes entrés chez Pathé Marconi, présentés par une chanteuse que nous avions accompagnée. Nous avons obtenu un contrat mais le prix en fût de changer de nom. Nous sommes ainsi en 65 devenus Les Sparks."

"Parmi les chanteurs que nous avons accompagné, il y a eu Danny Boy, lors du premier gala en Normandie dans un casino, l’affiche présentait Danny et ses Pénitents. Nous ne portions pas de cagoules, le directeur voulait nous l’imposer, finalement Danny a réglé le problème et nous avons joué sans cagoule."

"Nous avons aussi accompagné
Jacky Edwards, le compositeur de "keep On Running" et Somebody Help Me" du Spencer Davis Group, ainsi que Vince Taylor pour un concert".

"Tout marcha bien jusqu’aux évènements de 1968. Nous venions de signer un contrat pluriannuel pour faire l’animation musicale au Club Méditerranée, nous avions aussi un contrat avec Sylvie Vartan pour une tournée en Amérique du sud; mais tout est tombé à l’eau".

"Fin 69, nous nous sommes séparés et chacun a suivi son chemin: Georges Rodi est parti accompagner Dutronc, bientôt rejoint par Luc, que Willy Lewis remplaca quelques temps".

Discographie : Des Schtroumpfs

Au Temps du Juke Boxe, Les Schtroumpfs LCD28-2 : Météor Spécial*
/Boom Twist**/Faire Le Grand Voyage**/ Nos Ennemies Chéries**/
Ils Sont Trop Jeunes**/
yé yé**/ Si La Chanson**/ Le Temps Des Juke Boxe**/ Les Jeunes**/ C’était En Aout**/.

Les Schtroumpfs complete 60’s instrumental Magic Records 3930228
TV d’Antibes / Antique Schtroumpfs / Venez Schtroumpfer / Kamarade / Salut Les Schtroumpfs / Schtroumpf Theme / Along The Croisette/
Val De Cuberte / La Nage Des Schtroumpfs.

A commander chez Magic Records BP 111 37541 Saint Cyr s/ Loire
www.magic-records.com


© Copyright Golfdrouot 2000 tous droits reservés